Réduction des niches fiscales : on est toujours dans le vague

On sait que le gouvernement souhaite réduire de 10% le coût des niches fiscales pour économiser plusieurs milliards d’euros par an, mais il est encore impossible de savoir quelles niches seront impactées et lesquelles ne le seront pas ou peu.

Les niches fiscales coutent 75 milliards d’euros par an, et le gouvernement souhaitent réduire cette somme de 7 milliards, voire plus si possible.
Pour cela un certain nombre de niches fiscales vont être revues à la baisse.
S’il est quasi certain que la réduction d’impôt accordée au titre des intérêts d’emprunt pour l’achat de sa résidence principale soit concernée, il semblerait par contre que la réduction d’impôt pour l’emploi d’un salarié à domicile ne soit pas ou peu concernée.

Jean-Louis Borloo, de son coté, a confirmé que certaines réductions d’impôts liées aux économies d’énergie ou sources d’énergie écologiques seraient revues à la baisse. Le ministre de l’Ecologie et du Développement durable annonce une réduction des niches fiscales « vertes » de 1 milliard d’euros dès 2011 via la réduction d’avantages fiscaux. Il a entre autre annoncé que la réduction d’impôt pour l’installation de panneaux photovoltaïques sera divisée par 2 et que le taux de TVA à 5,5% sur les matériaux de rénovation ne devrait plus concerner que les travaux écologiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *