Fiscalité automobile : le bonus-malus auto 2018

Le bonus-malus auto 2018 a évolué par rapport à l’année précédente avec notamment un durcissement du malus et une réduction du bonus.

Durcissement du malus auto 2018 et baisse du bonus

Ainsi, à compter du 1er janvier 2018 le malus s’applique pour tout véhicule émettant plus de 119 g de CO2 par km, avec un malus de 50 euros pour des émissions de 120g. Rappelons qu’en 2010 un véhicule émettant entre 116 à 125g bénéficiait d’un bonus de 200 euros (cf loi de finances 2010).
Le malus est désormais augmenté à chaque gramme additionnel de CO2 émis par kilomètre, il n’y a plus aucune tranche.
Le bonus auto quant à lui ne porte plus que sur les véhicules électriques. Cela devrait avantager à la vente les véhicules totalement électriques tels que la Hyundai Ioniq électrique ou toute autre hyundai d’occasion pas chère et électrique alors que les versions hybrides et plug-in devraient voir les ventes diminuer progressivement.

Barème du malus auto 2018 :

Taux d’émission de CO2 en g par km Montant du malus auto en euros
taux ≤ 119 0
120 50
121 53
122 60
123 73
124 90
125 113
126 140
127 173
128 210
129 253
130 300
131 353
132 410
133 473
134 540
135 613
136 690
137 773
138 860
139 953
140 1 050
141 1 153
142 1 260
143 1 373
144 1 490
145 1 613
146 1 740
147 1 873
148 2 010
149 2 153
150 2 300
151 2 453
152 2 610
153 2 773
154 2 940
155 3 113
156 3 290
157 3 473
158 3 660
159 3 853
160 4 050
161 4 253
162 4 460
163 4 673
164 4 890
165 5 113
166 5 340
167 5 573
168 5 810
169 6 053
170 6 300
171 6 553
172 6 810
173 7 073
174 7 340
175 7 613
176 7 890
177 8 173
178 8 460
179 8 753
180 9 050
181 9 353
182 9 660
183 9 973
184 ≤ taux 10 290
185 ≤ taux 10 500

Le malus auto 2018 concerne également les voitures d’occasion mais, contrairement aux années précédentes, il est désormais calculé sur la puissance fiscale du véhicule.
Ainsi une taxe additionnelle de 100 euros est appliquée sur les voitures affichant 10 ou 11 cv. Cette taxe passe à 300 euros lorsque la puissance est de 12, 13 ou 14 cv. Et pour les véhicules dont la puissance fiscale est supérieure à 14 cv la taxe monte à 1000 euros.

A noter que le montant de la taxe baisse d’un dixième par an à partir de la date de première immatriculation, ce qui signifie qu’un véhicule de 10 ans ou plus n’est pas concernée par la-dite taxe additionnelle sur les voitures d’occasion.

Baisse du bonus auto en 2018

Pour faire simple, les moteurs thermiques, quel que soit leur taux d’émission, ne bénéficient plus d’aucun bonus tout comme les véhicules hybrides.
Seuls pourront bénéficier d’un bonus en 2018 les voitures électriques, bonus pouvant atteindre 6000 euros, dans la limite de 27% du prix d’achat du véhicule.

Et taxe additionnelle sur les voitures puissantes

On notera que, par ailleurs, les députés ont adopté une loi, en marge de la transformation de l’impôt sur la fortune (ISF) en impôt sur la fortune immobilière (IFI), une taxe additionnelle portant sur les voitures de plus de 36 chevaux fiscaux au moment de l’immatriculation, plafonnée à 8.000 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *