L’assurance vie luxembourgeoise au secours des épargnants français

L’asssurance vie au Luxembourg présente de nombreux avantages par rapport à la variante française, non pas en terme de rentabilité mais en termes de sécurisation, de flexibilité et de disponibilité.

En effet, il est utile de rappeler que l’assurance vie française s’est vu ajouter de plus en plus de contraintes au cours des dernières années. Ainsi, la loi Sapin II permet de geler les actifs, ce qui peut empêcher un épargnant de retirer les fonds dont il dispose. De plus le plafond de garantie en cas de faillite est limité à 70.000 euros. Alors qu’avec l’assurance vie luxembourgeoise, l’épargnant peut disposer à tout moment des sommes dont il dispose sans aucune possibilité de blocage par l’état et il n’existe aucun plafond de garantie ce qui signifie qu’en cas de faillite il sera couvert à hauteur de ses avoirs sans aucune limite.

Si la fiscalité pour un résident français est identique, il n’en reste pas moins vrai qu’un épargnant devrait pouvoir disposer à tout moment des sommes épargnées, ce qui n’est pas le cas avec l’assurance vie française. En effet, il semble aujourd’hui aberrant que l’état français puisse bloquer le retrait partiel ou total des sommes disponibles sur un contrat d’assurance vie. Ou encore qu’en cas de faillite l’épargnant ne soit remboursé qu’à hauteur de 70.000 euros.

Ces différences fondamentales  expliquent en grande partie le succès des contrats d’assurance vie luxembourgeois auprès des dirigeants d’entreprises et des familles fortunées qui peuvent ainsi protéger leurs avoirs sans aucune limite ce que ne permet pas (ou plutôt ne permet plus) un contrat d’assurance vie en France.

Rappelons enfin que détenir un contrat d’assurance vie au Luxembourg est totalement légal pour un contribuable résident fiscal en France, tout comme détenir dans un ou des comptes bancaires dans ce même pays, à condition bien entendu que ce contrat soit déclaré auprès des services fiscaux français. Par ailleurs, le fait que le contrat soit domicilié dans un pays tiers n’a aucun impact en terme de fiscalité, les impôts et taxes dus par un contribuable fiscalement domicilié en France sont similaires quelle que soit la localisation du contrat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *