Les avantages de l’assurance-vie au Luxembourg

Le Luxembourg n’est plus le paradis fiscal européen qu’il était il y a de cela quelques années, mais il n’en reste pas moins qu’il offre encore des avantages intéressants aux résidents de tous les pays, notamment grâce à l’assurance-vie luxembourgeoise.

L’assurance-vie luxembourgeoise

Parmi les nombreux avantages offerts par l’assurance-vie au Luxembourg, les investisseurs plébiscitent avant tout la neutralité fiscale et l’absence de plafond de garantie.
En effet, aucune imposition n’a lieu au Luxembourg, l’imposition de l’assurance-vie est donc fonction du pays de résidence fiscale de l’investisseur. Autant dire que pour les personnes établies fiscalement dans des pays à la fiscalité modérée cela peut s’avérer extrêmement intéressant.
De même, aucun plafond de garantie n’existe, ainsi, en cas de faillite, c’est l’intégralité des sommes présentes sur le contrat d’assurance-vie qui est remboursé à l’investisseur contrairement à ce qui se pratique dans de nombreux pays, dont la France où les sommes investies ne sont garanties qu’à hauteur de 70.000 euros.
On imagine donc très bien pourquoi un investisseur envisageant de verser 100.000 euros ou plus sur un contrat d’assurance-vie préfèrera se tourner vers l’offre luxembourgeoise. La protection totale du capital en cas de faillite offerte par les contrats d’assurance-vie au Luxembourg est donc l’un des principaux avantages pour les gros patrimoines qui n’ont donc plus à s’inquiéter de pertes importantes comme cela serait le cas si leur contrat était français. Ceci expliquerait pourquoi de nombreux gros contribuables ont transféré leurs contrat au Luxembourg : plus de 30 milliards d’euros de français étaient déjà au Luxembourg en 2014 d’après l’Argus de l’Assurance.

Parmi les autres avantages, nombreux, les sociétés de gestion luxembourgeoises proposent la création de FID (Fonds Interne Dédié) : il s’agit d’un fond qui sera entièrement dédié à un client, et géré par la société et qui permet à l’investisseur d’accéder à des actifs qui ne le sont pas via des contrats d’assurance-vie plus traditionnels. On notera néanmoins que le FID n’est réservé qu’aux plus fortunés puisqu’il n’est accessible qu’à partir de 700.000 €.

Il est aujourd’hui simple d’ouvrir une assurance vie au Luxembourg, sans avoir à se déplacer et cela en étant totalement en conformité avec le droit fiscal du pays de résidence de l’investisseur, qu’il soit en France ou dans un autre état. On notera néanmoins qu’une fois l’assurance-vie au Luxembourg ouverte, un résident fiscal français se devra de déclarer son contrat lors de sa prochaine déclaration d’impôt sur le revenu, afin que les services fiscaux en soient informés, ce qui est logique au regard de la neutralité fiscale offerte par l’assurance-vie luxembourgeoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *