Les avantages fiscaux de la fonction publique

Nombreux sont ceux qui estiment que les fonctionnaires sont bien lotis : sécurité de l’emploi, retraite plus avantageuse, temps de travail souvent inférieur par rapport au privé, avantages fiscaux…

Chacun de ces points peut faire l’objet d’âpres discussions, mais nous ne nous attarderons que sur la fiscalité pesant sur salariés de la fonction publique.

Tout comme les salariés du privé, les fonctionnaires bénéficient de l’exonération fiscale et sociale des heures supplémentaires.

De nombreux agents de la fonction publique bénéficient d’un logement de fonction, ce logement étant considéré comme un avantage en nature ce qui est réintégré au niveau de la déclaration de revenu. Sauf que cet avantage en nature bénéficie d’un abattement de 30% lorsque les agents sont logés par « nécessité absolue de service »; ce terme pouvant autant désigner un gardien qu’un directeur des services d’une commune.

Les fonctionnaires, tout comme les salariés du privés, sont désormais imposés via le prélèvement à la source, leur salaire étant augmenté des éventuelles primes et indemnités telles que les primes de mobilité, les primes de rendement et les indemnités à caractère familial. Par contre certaines primes ne sont pas imposées, c’est notamment le cas des indemnités journalières de déplacement des militaires et des indemnités de remplacement pour les enseignants du premier et second degré.

Si on ajoute à cela un calcul du montant de la retraite bien plus avantageux que dans le secteur privé on peut comprendre pourquoi de plus en plus de personnes envisagent de passer le concours de la fonction publique afin de devenir fonctionnaire. Mais attention, les places sont de plus en plus rares puisque l’Etat a de plus en plus recours aux vacataires et CDD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *