La fiscalité des cryptomonnaies

Les cryptomonnaies, Bitcoin en tête, sont très prisées et il est facile de gagner beaucoup d’argent, ou d’en perdre beaucoup également. En effet, les cours de chaque cryptomonnaie sont très volatiles, et non corrélés : le cours du Bitcoin peut grimper pendant que celui de l’Ethereum diminue. Par contre en matière de fiscalité des cryptomonnaies toutes les plus values provenant du trading sont imposables.

Imposition des plus-values sur les cryptomonnaies

Si l’activité de trading de cryptomonnaies est régulière, alors l’imposition se fait sous le régime des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

A l’inverse si c’est une activité considérée comme occasionnelle, les plus-values provenant du trading de cryptomonnaies sont imposées selon le régime de la flat tax au taux de 30%. La grande majorité des traders amateurs de cryptomonnaies rentre dans cette catégorie. La plus value se calcule simplement : c’est la différence entre prix de vente et prix d’achat. Par exemple, si vous avez acheté 1 bitcoin à un cours de 6000 euros et l’avez revendu lorsque son cours était de 8000 euros, la plus-value dégagée est de 2000 euros. Et votre imposition sera de 600 euros (30% * 2000 euros). Il vous restera donc après imposition 1400 euros. Certes, la part revenant à l’Etat est importante, quasiment un tiers des gains, mais les plus-values sur les ventes d’actions et obligations subissent la même taxation tout comme les dividendes et les produits d’épargne. La fiscalité des cryptomonnaies est donc identique à celle pesant sur les autres activités de trading.

De plus, les plus values engendrés par le trading de cryptomonnaies sont souvent très élevées puisque la volatilité Bitcoin / Euro est importante comme on peut le constater sur https://investir-sur-internet.com/bitcoin-euro-btc-eur/.

Petite subtilité concernant les cryptomonnaies par rapport aux actions, indices… : les pertes ne peuvent pas être reportées sur les années suivantes. Donc si vous vendez à perte sur une année, vous ne pourrez pas déduire cette perte sur le bénéfice de l’année suivante.

Déclaration obligatoire de son compte de trading

Rappelons par ailleurs qu’il est obligatoire de déclarer son ou ses comptes de trading de cryptomonnaies. Chaque compte dont on dispose doit être déclaré auprès de l’administration fiscale française, tout comme on le fait avec un compte bancaire domicilié hors de France.

La déclaration de compte de trading de cryptomonnaies est obligatoire tout comme est obligatoire la déclaration des plus-values engendrées dans l’année en pratiquant cette activité. La non déclaration de compte est punie par la loi tout comme la non déclaration des plus values réalisées. Les services fiscaux français sont de plus en plus performants dans la traque des fraudeurs aussi est il fortement conseillé de ne pas chercher à éviter déclaration et imposition des plus values issues du trading de cryptomonnaies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *