Impôts et prélèvements augmentent pour une majorité de contribuables

Le gouvernement a beau dire le contraire, les impôts et prélèvements continuent d’augmenter pour une majorité de contribuables.

Hausse des impôts et prélèvements en 2014

Les chiffres publiés par l’INSEE sont formels et parlent d’eux mêmes : les réformes des prestations et prélèvements intervenues en 2014 ont pénalisé les 50% des ménages les plus aisés et n’ont épargné que les 10% les plus modestes.
Ainsi les mesures de justice fiscale voulues par le gouvernement n’ont pas atteint leur objectif puisque la moitié des contribuables ont vu leur niveau de vie baisser de 0,5% en moyenne en 2014. Cette baisse du niveau de vie est due à une hausse des revenus limitée et en tout cas inférieure à la hausse de l’impôt sur le revenu, qui concernait les ménages les plus aisés, et au relèvement des taux de cotisation retraite qui a touché une grande part de la population.

Et, une mauvaise nouvelle n’arrivant jamais seule, il se pourrait bien que ces hausses se poursuivent puisque certaines ressources prévues pour 2015 et 2016 ont d’ores et déjà été annulées, notamment via le maintien de l’exonération des impôts locaux pour les personnes âgées aux ressources modestes et la suppression de la réforme du calcul de l’allocation aux adultes handicapés. Ces deux mesures étaient inclues dans les budgets 2015 et 2016 car, à aucun moment, le gouvernement n’a douté qu’elles pourraient être annulées ou suspendues à la demande des personnes concernées.

Pour une large majorité de contribuables, les impôts et prélèvements ont augmenté contrairement à ce que peut annoncer le gouvernement puisque seulement 10% des ménages ont vu leurs impôts et prélèvements diminuer en 2014.
2015 risque fort d’être similaire, notamment du fait de fortes hausses des impôts locaux dans de nombreuses communes.
Quant à 2016, le projet de loi de finances n’est pas encore définitivement adopté mais il se pourrait bien que s’y trouvent bien cachées quelques mauvaises surprises pour bon nombre de contribuables.

Source : insee.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *