Hausse des impôts de 10% en 2012

C’est un bien triste constat fait par l’INSEE : en 2012, la hausse des impôts sur le revenu et le patrimoine payés par les ménages est de plus de 10%!

Les ménages sont donc fortement mis à contribution par les gouvernements successifs : après 2,6% d’augmentation en 2010, la hausse est passée à 6,3% en 2011 pour atteindre 10,2% en 2012. A quoi doit-on s’attendre pour 2013 ?

Nouvelles mesures fiscales = hausse des impôts

La mise en œuvre de nouvelles mesures fiscales, votées avant et après les élections, sont à l’origine de cette hausse des impôts pour le moins spectaculaire, notamment:
– la désindexation du barème de l’impôt sur le revenu des personnes physiques,
– la modification du régime de taxation des plus-values immobilières,
– la révision des modalités de déclarations de revenus (cas des mariages, Pacs et divorces),
– la hausse des taux de prélèvements sociaux sur les revenus du capital,
– l’instauration d’une contribution exceptionnelle sur la fortune

C’est donc un ensemble de mesures fiscales qui impacte les revenus disponibles des ménages.

Hausse des impôts = baisse du pouvoir d’achat

Du coup, le revenu disponible brut des ménages augmente moins vite (+0,9% en 2012) que les prix (+1,9% en 2012).
Ainsi, n’en déplaise à un gouvernement qui ne jure que par la relance par la consommation, le pouvoir d’achat des ménages se replie fortement, de moins 1,5 % soit la plus forte baisse depuis 1984 (-1,9%). On voit mal comment les ménages vont pouvoir consommer plus en ayant un pouvoir d’achat qui diminue du fait d’impôts en forte hausse.

L’année 2013 sera sans doute dans la lignée de 2012 puisque le gouvernement a clairement annoncé qu’il renonçait à sa promesse de ne pas augmenter les impôts en 2013 et 2014 et que pour couronner le tout la croissance est en berne.

Source : INSEE, comptes de la Nation en 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *