Déduire la pension alimentaire des revenus?

Les pensions alimentaires versées aux descendants, ascendants ou ex-conjoints sont déductibles des revenus, ce qui permet de réduire l’assiette servant de calcul de l’impôt sur le revenu dû chaque année au titre des revenus de l’année précédente.

Rappelons qu’à compter de l’année du divorce, chaque membre du couple devra produire sa propre déclaration, détaillant ses revenus et ses charges.
L’époux ayant la garde du ou des enfants du couple peut donc se voir verser une pension alimentaire de la part de l’autre partie, sous réserve bien entendu que les ressources de l’un le nécessitent et que celles de l’autre le permettent.
Ainsi, l’époux versant une pension alimentaire pourra déduire de ses revenus les sommes versées. Inversement, l’époux bénéficiaire de la pension alimentaire se devra intégrer les sommes versées dans sa déclaration de revenus.

Le montant de la pension alimentaire dans le cas d’un divorce est fixé par le juge aux affaires familiales en fonction des ressources et des charges de celui qui doit la verser et des besoins de celui à qui elle est due et ce pour une durée allant du jugement jusqu’à l’autonomie financière de l’enfant pour lequel la pension est versée, ce qui peut aller au delà de sa majorité, notamment dans le cas de poursuites d’études.
La présence d’un avocat divorce peut être conseillée pour chacun des deux époux afin que la situation de chaque partie soit étudiée au plus réaliste et que les sommes versées soit cohérentes et justifiées.
Le montant des pensions versées à des parents est libre et les sommes peuvent être intégralement déduites, les pensions versées aux enfants sont également libres mais le montant déductible ne peut dépasser 5732 euros par an.

N’oubliez pas que les pensions alimentaires ne sont pas les seules dépenses déductibles des revenus qui sont cependant de moins en moins nombreuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *