Investissement immobilier : 2018 ou jamais?

Les prix de l’immobilier, tant ancien que neuf, sont repartis à la hausse depuis le début de l’année, la tendance étant même à l’accélération pour Paris et la petite couronne.
Ainsi, sur un an, on constate une hausse moyenne du prix au mètre carré de 7,8% dans l’ancien à Paris. Dans certains quartiers la hausse du prix du mètre carré a dépassé les 12% en un an! La petite couronne n’est pas en reste avec un hausse du prix moyen allant de 6 à 9% en 12 mois.
Et si les prix de l’immobilier s’enflamment à Paris ce n’est pas la seule zone concernée puisque les spécialistes prévoient pour 2018 des hausses des prix notamment dans l’ancien sur les grandes agglomérations françaises telles que Lille, Lyon, Bordeaux et Nantes notamment.

Ne pas tarder pour réaliser un investissement immobilier en 2018

Pour l’investisseur envisageant de réaliser un achat à but locatif, défiscalisation ou non, il est urgent de réfléchir à la stratégie à adopter.
En effet, les prix aux mètres carrés augmentent dans les grandes agglomérations, il devrait en être de même dans la plupart des communes où le marché de l’immobilier locatif est dynamique. Et parallèlement les taux des crédits immobiliers ont tendance à augmenter. Doucement certes mais ils ont quand même légèrement augmenté sur une période de 12 mois.
Entre la hausse du prix d’achat et la hausse du taux du crédit immobilier, l’investisseur va donc voir ses mensualités augmenter alors que parallèlement le montant du loyer encaissé lui n’évolue pas.

Ne pas se précipiter

Mais pas de précipitation, la situation est encore loin d’être désespérée. En effet, les hausses des prix sont encore relativement faibles voire nulles dans la plupart des communes. Et il est encore possible de bénéficier de très bon de taux de crédit immobiliers puisque les enseignes bancaires se font actuellement la guerre dans ce domaine. En passant par un courtier en prêt immobilier vous pourrez déjà vous décharger de la tache d’analyser toutes les offres disponibles du marché pour dénicher la meilleure offre de crédit immobilier.
Et ne vous précipitez pas sur le premier bien disponible à la vente qui se présentera à vous : parfois il faut mieux attendre, quitte à payer un peu plus cher du mètre carré, pour avoir un bien mieux situé, dans une zone plus demandée et qui se louera facilement.
N’oubliez pas que la réussite d’un investissement immobilier, défiscalisant ou non, passe avant tout par le fait d’apporter une offre à une demande : il faut donc acheter un bien correspondant à ceux que recherchent les locataires dans une commune ou la demande de locative est importante et, si possible, où l’offre est réduite.

Donc oui, il ne faut pas trop tarder pour réaliser son prochain investissement immobilier afin de ne pas trop subir la hausse des prix et la hausse des taux des crédits immobiliers, mais cela ne doit pas pour autant générer une précipitation qui pourrait être source d’une analyse bâclée et de l’achat d’un bien qui peinera à être loué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *