L’immobilier reste le placement préféré des français

Malgré la suppression de l’ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune) et son remplacement par l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) qui ne concerne donc plus que les biens immobiliers, les français continuent de privilégier l’immobilier comme placement préféré, loin devant l’assurance-vie et les valeurs mobilières de type actions, obligations, SICAV…

L’immobilier représente deux tiers du patrimoine des français

En effet, le patrimoine immobilier des ménages français représente entre 6,5 et 7 milliards d’euros, soit deux tiers de leur patrimoine total qui est estimé à peu mois de 11 milliards d’euros. Le tiers restant, soit environ 4 milliards d’euros, est constitué avant tout de contrats d’assurance-vie pour environ 1,5 milliard d’euros, le reste (2,5 milliards) se répartissant entre les actions, les obligations, les SICAV mais aussi les parts dans des entreprises, ou encore de l’épargne.

On le voit la volonté du gouvernement de ne plus taxer que les fortunes immobilières ne semble pas vraiment des plus efficaces. Il y a fort à parier que les ménages qui sont à la limite d’entrer dans cet IFI feront tout pour ne pas y entrer, par exemple un vendant un bien immobilier, mais certainement pas tout ceux qu’ils peuvent posséder. On aura donc un effet de cession à la marge, qui ne devrait pas bouleverser la place dont dispose l’immobilier dans le patrimoine des ménages français.
De plus même si les lois de défiscalisation sont moins nombreuses que par le passé elles existent toujours permettant aux contribuables de se constituer un patrimoine immobilier financé en grande partie par leurs économies d’impôts. On parle notamment des lois Malraux et Pinel cette dernière ayant été revue afin d’offrir de meilleures incitations fiscales que la loi Duflot dont elle est l’héritière : réduction des contraintes, hausse de la défiscalisation offertes, assouplissement du système.
Pour en savoir plus sur la réduction d’impôts en investissant dans l’immobilier vous pouvez consulter le site https://www.sphere-immo.com/reduisez-vos-impots/.

L’immobilier devrait donc continuer encore longtemps de représenter l’essentiel du patrimoine des ménages français. Déjà près de 60% des ménages sont propriétaires de leur logement. Ceux à quoi s’ajoutent les locataires qui investissent dans l’immobilier en achetant un bien qu’ils mettront en location, ainsi que tous ceux qui investissent dans des parts de SCPI.
De plus de nombreux investisseurs restent hésitant faces aux contrats d’assurance-vie dont les frais sont parfois élevés en, pire encore, parfois opaques. En effet, il faut composer avec les frais sur versement (de l’ordre de 3 à 5%), les frais de gestion (0,6 à 0,9%), les frais d’arbitrage ou encore les frais de sortie anticipée. Avec autant de frais on peut comprendre qu’un épargnant soit hésitant puisque selon le taux de performance de son contrat il lui faudra une, deux voire trois années pour compenser les frais prélevés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *