La politique monétaire

La politique monétaire est l’ensemble des moyens dont disposent les Etats ou les banques, pour contrôler l’émission de monnaie en circulation dans l’économie. Et ce, de façon à lutter contre le chômage et contre l’inflation. Les études du comité monétaire sur la situation monétaire et financière des Etats ont fait apparaître, dès l’origine, la nécessité de faire une analyse sur les moyens d’action des banques centrales, idem que des autres institutions monétaires. Toutefois, quels sont les instruments de la politique monétaire ?

Présentation des moyens/instruments de la politique monétaire

La politique du réescompte/ refinancement

La politique du réescompte regroupe les différents concours. Dans le cadre de la politique de réescompte, les banques centrales ont opté pour la limitation d’octroie des crédits aux banques contrairement à la politique du refinancement qui influence le coût du crédit, et la variation du taux de l’escompte pouvant modifier la demande de crédits de l’économie au cours d’un jeu de roulette en ligne par exemple.

La politique d’open-market

Les opérations d’open-market consistent, pour la banque centrale, à intervenir sur le marché monétaire pour acheter ou vendre des titres contre de la monnaie centrale. La banque centrale, par cette action, cherche à modifier le taux du marché monétaire (soit à la baisse soit à la hausse). La technique de l’open- market influence la liquidité bancaire, grâce à un effet prix et un effet quantité.
La technique d’open-market présente les avantages ci-après :
– Elle est une procédure directe de marché, car la banque centrale intervient comme n’importe quel agent.
– Elle est une approche à la discrétion de la banque centrale, d’où une souplesse d’utilisation.
– Elle est réversible car les autorités peuvent fournir ou retirer des liquidités sur le marché monétaire.

La politique de réserves obligatoires

Le système des réserves obligatoire (action anti-inflationniste) confère aux autorités monétaires la capacité d’influer sur la liquidité des banques, ainsi que sur leurs crédits éventuels. Cette politique vient en complément des (02) autres notamment : la politique de l’escompte et celle de l’open-market. L’objectif des réserves obligatoires est de préserver la confiance des clients, et d’obliger les banques commerciales à ne pas tellement octroyer les crédits qui feront augmenter l’inflation.
Il est à noter que la politique monétaire est un moyen de contrôle et de régulation des flux monétaires dans un pays, par des institutions bien précises. Ceci est possible grâce à ses « agents » : stratégie de réescompte, technique d’open-market et le système de réserves obligatoires. Tous ont un impact considérable visant au contrôle de l’inflation et favorisant la croissance de l’emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *