La charge fiscale continue d’augmenter en France

Eurostat, l’organisme en charge des statistiques de l’Union Européenne, a publié son rapport annuel « Taxation trends in the European Union » dans lequel sont analysés la charge fiscale de chaque état membre ainsi que le ratio des recettes fiscales dans le PIB, pour l’année 2012. Et force est de constater que la France est dans le trio de tête des pays taxant le plus ses citoyens!

Charge fiscale en France et en Europe

Ainsi en 2012, en France, les recettes fiscales représentaient 45% du PIB contre 43,7% en 2011 soit la plus forte hausse parmi les pays taxant le plus. Le Danemark est le champion européen avec des recettes fiscales représentant 48,1% du PIB en 2012 (contre 47,7% en 2011) suivi de la Belgique (45,4% en 2012 et 44,2% en 2011).

Nombreux sont ceux qui pointeront les avantages sociaux existants au Danemark et justifiant ce haut niveau de taxation (congé maternité très long, bourse des étudiants, allocations chômage …). Mais quid de la France ? Pourquoi un niveau de charge fiscale aussi élevé alors que les prestations offertes sont bien inférieures à celles existant au Danemark. On se consolera en se disant qu’en Belgique c’est pire…
Même la Suède et la Finlande pourtant connus pour leurs modèles sociaux, ont des taux inférieurs, respectivement de 44,2 et 44,1%.

Le niveau moyen de l’UE28 est de 39,4% et celui de la zone euro de 40,4%. La France est donc bien au dessus de la moyenne. L’Allemagne, dont on ne cesse de nous rabattre les oreilles, affiche un taux modéré de 39,1%. La France devrait sans doute essayer de s’en inspirer…

Dans quasiment tous les états européens, la principale source de recettes fiscales provient des impôts sur le travail, devant les impôts et taxes sur la consommation et les impôts sur le capital.
Ainsi, en France, les impôts sur le travail représentent 52,3% des recettes fiscales 2012, les impôts et taxes sur la consommation 24,7% et les impôts sur le capital 23,6%.

Source : Charge fiscale globale dans l’Union européenne sur le site Eurostat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *