Le régime micro-entrepreneur

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le régime micro-entrepreneur n’est pas une forme juridique mais simplement un régime simplifié de déclaration et d’imposition. En effet, la forme juridique est celle de l’entreprise individuelle.

Ce régime micro-entrepreneur est particulièrement prisé lors du lancement d’une activité car il permet de débuter simplement : les cotisations et contributions sociales sont un pourcentage du chiffre d’affaires. Ce qui permet de débuter sans devoir payer des charges tant que l’on n’a pas réalisé de ventes, que ce soit de services ou de produits. Ce régime est aussi particulièrement adapté pour les personnes ayant déjà un emploi et souhaitant avoir une activité complémentaire sans avoir à supporter une lourdeur administrative et comptable importante.

Le régime micro-entrepreneur doit cependant respecter un plafond en terme de chiffre d’affaires. Ainsi dans le cas de ventes de prestations de services (conseil, informatique….) le chiffre d’affaires annuel ne doit pas dépasser les 70.000 euros. Dans le cas de ventes de biens ou prestations de restauration ou hébergement, le chiffre d’affaires annuels doit rester sous le seuil de 70.000 euros.

Bien entendu il ne peut pas y avoir que des avantages. En effet le régime fiscal de la micro-entreprise ne permet pas de déduire des charges professionnelles du chiffre d’affaires, ni de récupérer la TVA, ni d’amortir du matériel. Il faudra donc bien calculer cela avant de se lancer sous ce régime fiscal si on envisage une activité dont les marges sont faibles notamment.

Du point de vue couverture sociale, le statut d’auto-entrepreneur bénéficie de la même couverture que les autres professions indépendantes, en matière de remboursements de consultations ou de médicaments. Dans le cas où ce n’est pas utilisé en activité secondaire, il pourra donc être judicieux de souscrire une complémentaire santé, en se tournant vers un site tel que https://www.mutuelle-autoentrepreneur.fr.

Enfin, rappelons que la création est aussi simple que la gestion, et que le portail de l’administration française met à disposition toutes les ressources pour se documenter et devenir autoentrepreneur.

Un commentaire sur “Le régime micro-entrepreneur

  1. Ping : - La Fiscalité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *