Réussir un investissement loi Pinel

La loi Pinel, qui succède à la loi Duflot depuis septembre 2014, est un dispositif permettant aux contribuables français de bénéficier d’une réduction d’impôt tout en réalisant un investissement immobilier.
La réduction d’impôt pouvant atteindre jusqu’à 21% du prix d’achat du bien immobilier, ce dispositif semble intéressant aux yeux de nombreux contribuables, d’autant plus que le nombre de solutions permettant de réduire son imposition a fortement diminué au cours des dernières années.
Cependat comme pour tout investissement immobilier, il conviendra de prendre quelques précautions élémentaires pour réussir son investissement loi Pinel.

Bien réussir son investissement loi Pinel

Pour rappel, pour bénéficier d’une réduction d’impôt avec la loi Pinel il faut acheter un bien immobilier neuf, situé dans une des zones géographiques définies dans le cadre de la loi, respecter des plafonds de loyer et de ressources du locataires, en s’engager à louer le bien pendant 6, 9 ou 12 mois.

En plus de la réduction d’impôt, la loi Pinel permet la location du bien à un ascendant ou descendant, ce qui amène donc de nombreux ménages à investir pour y loger enfants ou parents.

Cependant, il convient de bien analyser tous les éléments avant de se lancer dans un investissement de 150 à 300.000 euros.
Tout d’abord, il faudra payer suffisamment d’impôt afin que la réduction d’impôt couvre l’ensemble de ceux ci. Si on bénéficie d’une réduction d’impôt de 6000 euros alors que l’on en paie « que » 4000 on y perd. Aussi conviendra t-il de choisir un bien dont le prix permettra de maximiser la réduction d’impôt en fonction des impôts payés.
De même il convient d’analyser sa situation personnelle (faire un investissement défiscalisant si on envisage de partir vivre à l’étranger prochainement en sans intérêt) ainsi que la situation et le type du bien (situation dans une zone géographique à forte demande, bien desservie par les transports en commun, dans une ville active, privilégier les T3 ou T4 si la demande vient essentiellement de familles…).
Enfin, il faut bien calculer la rentabilité, entre le prix d’achat qui doit être au niveau du marché et le loyer prévu en fonction du plafond imposé par la loi.
De plus, selon si le bien est un appartement dans une grande résidence ou un pavillon indépendant les frais de copropriété ne seront pas du tout les mêmes. Et il est indispensable de ne pas oublier de prendre ces frais de copropriété ainsi que tous les éventuels autres frais (gestion, entretien…) dans le calcul de rentabilité de l’investissement.

Nous ne saurons que vous recommander de contacter plusieurs professionnels de la défiscalisation qui pourront analyser votre situation et vous proposer une simulation loi Pinel.
N’hésitez pas à étudier plusieurs projets, de plusieurs types, avec plusieurs professionnels avant de vous lancer : un investissement loi Pinel est un investissement sur le long terme et doit être murement réfléchi.

Un commentaire sur “Réussir un investissement loi Pinel

  1. Ping : Réussir un investissement loi Pinel | Cabinet Pichot Taxe Practice - Cabinet d'avocats dédié à la Fiscalité et au Droit des sociétés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *