Le prélèvement à la source 2018 n’effacera pas la défiscalisation 2017

La mise en place du prélèvement à la source en 2018 va entrainer une année blanche pour les revenus de 2017, hors revenus exceptionnels. Si certains produits permettant de réduire son revenu imposables vont en faire les frais, ce n’est nullement le cas des produits de défiscalisation 2017.

Les revenus 2018 bénéficieront de la défiscalisation 2017

En effet, en 2017, les contribuables paieront leurs impôts sur les revenus de 2016. En 2018, ils paieront pour les revenus de 2018. Certains se posent donc la question de savoir si les réductions d’impôts acquises en 2017 via un investissement défiscalisant ne vont pas être également effacées. Car on sait déjà que les sommes versées en 2017 sur des PERP ou contrats de type Madelin et Prefon ne pourront pas être déduites des revenus de 2018. Ces sommes ne pourront être déduites que des revenus exceptionnels de 2017 qui seront soumis à taxation en 2018.
Par contre, un contribuable réalisant en 2017 un investissement défiscalisant tel que la souscription de parts de PME ou un investissement en loi Pinel ne perdra pas l’avantage fiscal généré en 2017, puisqu’il sera bien pris en compte lors du paiement de ses impôts en 2018 même si cela ne surviendra fort probablement qu’en septembre 2018. En gros, en réalisant un investissement défiscalisant en 2017, le contribuable bénéficiera d’une créance sur le Trésor Public qui lui sera remboursée en septembre 2018.

Ainsi, investir en 2017 dans de l’immobilier neuf dans le Calvados ou tout autre département où le zonage Pinel et le marché de la demande locative est dynamique ne sera pas un investissement à fond perdu puisque les avantages fiscaux générés sur 2017 ne sont pas annulés.
Rapprochez-vous de conseillers patrimoniaux et de promoteurs pour en savoir d’avantage sur les programmes disponibles, leur localisation et surtout l’état du marché de la demande locative. Car, comme nous le rappelions dans un article consacré à l’investissement immobilier l’avantage fiscal est perdu en cas de non location dans les 12 mois suivant la livraison du bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *